Aller au contenu principal

Dynamiques économiques au sein de l'aire métropolitaine lyonnaise

publié le 01. 02. 2017

Ces dernières années, nous assistons en France à une certaine convergence des taux de chômage sur l’ensemble du territoire malgré des dynamiques de l’emploi hétérogènes. Les membres du Conseil d’analyse économique notent que depuis 2000, après avoir fortement augmenté dans les années 1980 et 1990, l’écart extrême de taux de chômage entre régions métropolitaines s’est réduit en passant de 8,5 points en 1998 à 5,3 en 2013. Ils poursuivent en démontrant que la croissance actuelle diffuserait moins vers les territoires moins développés sous l’effet : - de la désindustrialisation et de la nouvelle géographie de la production industrielle notamment, - de la convergence des coûts du travail, - du besoin de proximité des entreprises. Olivier Bouga-Olga remet en cause le postulat selon lequel « plus on est grand plus on est performant » que ce soit dans le domaine des régions, des métropoles, des universités ou bien des entreprises.


Ces constats posés au niveau du territoire français, qu’en est-il au sein de l'aire métropolitaine lyonnaise ? La présente étude a pour ambition de décrire et d’analyser les dynamiques économiques et d’emplois sur l’aire métropolitaine lyonnaise à partir d’indicateurs qui portent notamment sur :
- les dynamiques des différents secteurs d’activité et celles des territoires ;
- l’analyse fonctionnelle des emplois ;
- l’évolution des demandeurs d’emplois.