Aller au contenu principal

La transition vers des territoires vivants

publié le 20. 07. 2022

L’Agence a engagé un chantier transversal visant à structurer une grammaire commune autour des questions liées aux enjeux de transition, en s’appuyant notamment sur la matrice des 17 ODD. Un kit graphique, composé d’un livret et de plusieurs panneaux, présente une mise en contexte synthétique des problématiques.de transition à l’échelle de l’aire métropolitaine. L’ensemble constitue un outil, un support de médiation dont les collectivités peuvent se saisir pour nourrir leurs réflexions, hiérarchiser leurs orientations, cibler leurs actions.


Sept panneaux ont été finalisés en 2021. Chacun traite d’une problématique de transition particulière. Il présente les intentions de transformations à moyen et long termes, les concrétise à l’échelle du carré métropolitain et indique les politiques publiques locales concernées. Il invite à repérer les parties prenantes,
les interdépendances et les réciprocités envisageables, les actions déjà engagées pouvant avoir un effet levier. 

Le vivant et la biodiversité sont au centre des préoccupations pour la transition écologique. Ils sont facteurs de stabilité, donc de résilience, pour les sociétés humaines. Ainsi, une transition vers des territoires vivants inclut les enjeux de renaturation des espaces par la végétalisation ou l’intégration de la nature en ville, la restauration du cycle de l’eau ou encore l’évolution des pratiques agricoles. Fragmentation et destruction des habitats, pollutions diverses, surexploitation des ressources, changement climatique ou même diffusion d’espèces invasives sont à l’origine d’une érosion rapide de la biodiversité. La qualité des écosystèmes et la diversité biologique sont pourtant indispensables à la santé humaine.